CSM / 0 Comments / 510 View

Les moments de solitudes (Le grappin)

Oct 24 / 2012 3:03
Grappin-de-CSM

Il était une fois un beau dimanche de juin en Normandie.

Je me décide à me mettre à l’eau avec un camarade pour voir si le bar est de sortie. Les conditions sont bonnes, petit vent, un peu de houle (1 mètre) mais un fort coefficient de marée de 95.Donc beaucoup de courant.

Je monte sur ma dive pour chercher un peu de profondeur et quitter un peu la barrière des 300 mètres. Je commence mes descentes et réalise rapidement que le courant est fort. Donc je me dis, pas de problème je vais me servir de ce super grappin ramené de Barcelone que j’avais confectionné avec passion et je pose le grappin. La dive s’accroche au fond et moi à cette dernière.

Mais c’est là que je réalise que j’ai accroché le mousqueton de la drisse du grappin non pas SOUS l’anneau de la dive mais bien sur le haut de la dive. Je vois donc la dive piquer du nez méchamment et en se relevant vers le ciel m’empêchant alors de m’y agripper.

Bref qu’a cela ne tienne, je me dis, je vais décrocher le mousqueton du haut pour le placer en bas, erreur FATALE, je me retrouve en 10 secondes avec ma dive dans la main droite, mon mousqueton de grappin dans la gauche et le courant qui tire. J’étais écartelé entre les deux et impossible de ramener l’un en face de l’autre pour attacher le grappin.

Après 5 minutes de tentative et de débat dans l’eau, et moi qui commence à boire la tasse, je dois faire un choix : »le grappin ou la dive ? » vous auriez choisis quoi ?

Moi je choisis de repartir sur la dive et de laisser mon grappin.

Morale de l’histoire : il faut mettre un système anti houle, maintenant j utilise un leash élastique de surfeur, ça donne du mou.

dommage.

Faites nous parvenir vos expériences de CSM sur contact@mydive.fr

You can subscribe here to get our latest updates